Atelier du Courrier et Thomas Watt Lighting Pro

21/11/18
L’Atelier du Courrier est une Entreprise Adaptée (EA) française basée à Nanterre (92) et Saint-Malo (35), créée en 2013, elle trie et mutualise le courrier de ses clients en employant plus de 80% personnes en situation de handicap. Elle est agréée par la D.I.R.E.C.C.T.E. Directions régionales des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi.
L’entreprise accompagne ses salariés en situation de handicap vers un emploi durable tout en permettant à ses clients de contribuer à une démarche sociale et solidaire.

En quelques chiffres :

  • 2013 : Création de l’Atelier du Courrier Nanterre (92)
  • 50 employés répartit sur deux sites de production
  • 1,5 millions € de chiffre d’affaires en 2016
  • 80% de travailleurs en situation en handicap

L’Atelier du Courrier opère principalement sur deux missions :

  • Affranchissement de courrier pour le compte de tiers et livraison dans les Plateformes de Préparation et de Distribution du Courrier
  • Distribution du courrier capacité à intervenir sur toute la chaîne de traitement du courrier du ramassage à la distribution locale présentant toutes les garanties juridiques liées à cet agrément.

Depuis 2017, L’entreprise de Saint-Malo réalise également des missions d’assemblage et de câblage, notamment pour la lampe Lexilight qui aide à la lecture des dyslexiques.

La dyslexie est un handicap qui touche près de 10% de la population mondiale. Elle est regroupée sous “troubles Dys”, c’est-à-dire les troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages. Ceux-ci apparaissent au cours du développement de l’enfant, avant ou lors des premiers apprentissages, et persistent à l’âge adulte. Ils ont des répercussions sur la vie scolaire, mais aussi professionnelle et sociale.

En 2017, deux physiciens de l'université de Rennes 1, Albert Le Floch et Guy Ropars,  ont contribué à une découverte significative concernant la dyslexie. A l’issue de 20 ans de recherche, Albert Le Floch et Guy Ropars ont réussi à prouver que les dyslexiques n’ont pas d’œil droit ou gauche « directeur » : le cerveau ne sait pas quelle lettre sélectionner entre un « b » ou un « d » par exemple. Les dyslexiques ne sont donc pas en mesure de bien identifier les caractères symétriques. C’est en comprenant ce mécanisme, qu’ils ont réussi à mettre au point un système de lampe de lecture qui permet de corriger cette anomalie.

Thomas Watt Lighting Pro lance Lexilight

En collaboration avec le bureau d’étude Thomas Watt, ils ont conçu Lexilight, qui, grâce à sa technologie innovante de  personnalisation du flux lumineux, facilite considérablement la lecture pour les dyslexiques, elle leur permet une lecture plus rapide, sur un laps de temps prolongé et favorise la concentration.

Une conception et un assemblage 100% made in France

Depuis ses débuts, Thomas Watt Lighting Pro confie la fabrication de ses luminaires LED à l’Atelier du Courrier, l’entreprise adaptée a participé à l’élaboration du prototype de la lampe Lexilight jusqu’à sa fabrication. Plus de 500 lampes ont d’ores et déjà été produites.

Les missions confiées à l’ATELIER DU COURRIER vont de la mécanique et l'électronique à la logistique : réception et préparation des composants, travaux mécaniques (perçage, usinage ...), câblage électronique (soudure...), assemblage des composants, colisage, expédition. Toute la chaîne d’assemblage est prise en charge par les travailleurs en situation de handicap

Thomas Watt et Lexilight, #activateurdeprogrès

Pour cette 22ème Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, Thomas Watt et Lexilight tiennent à saluer les activités de l’Agefiph. L’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap demeure une vraie préoccupation. Le taux de chômage est 2 fois plus élevé chez personnes handicapées.

Depuis 1987, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés « a pour missions de favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises privées. » Elle apporte notamment des financements pour « favoriser l'insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi de personnes handicapées dans les entreprises privées et en milieu ordinaire de travail» (source : agefiph.fr).

Thomas Watt et lexilight sont particulièrement fières de s’engager aux côtés des 1280 entreprises parties prenantes du mouvement « activateur de progrès » et de démontrer chaque jour que les différences et les compétences des personnes en situation de handicap contribuent au progrès des entreprises et de l’ensemble de la société.

Thomas Watt Lighting Pro est également partenaire de l’Atelier du Courrier et confient l’assemblage de plusieurs luminaires spécifiques à leurs équipes.